Dussiel Jimmy

Fondateur de l’association The Soulfull, Jimmy découvre la danse et la culture hip hop en 2005. Autodidacte, il va rapidement faire La rencontre d'Abderzack Houmi (compagnie Xpress) en 2007 et devenir membre du groupe Osmozis; lui permettant de parfaire sa formation et de prendre ses marques sur scène en tant qu'amateur.

En 2010, il rencontre Benjamin Midonet de la compagnie Cortex de Poitiers. Très rapidement les deux hommes vont se lancer dans la création d'un duo intitulé "WAKE UP!". C'est à cette période que Jimmy décida de faire de la danse son métier.

De là va en suivre plusieurs collaborations : compagnie Croc'no, PhoenX, Stylistique, Xpress.

Mais en parallèle du monde de la création, c'est dans l'univers de la house dance qu'il va se sentir épanoui. Il décide donc de se perfectionner en se formant auprès de pointures telles que : Rabah, Mamson, Babson, Didier, Les Serial Stepperz, O'trip house.

Débordant de passion pour ces cultures hip hop et house, il ne manque pas d'idées pour faire évoluer le mouvement. La création de The Soulfull est finalement le moyen de pouvoir exprimer sa propre vision.

Dussiel Jessica

 

C’est très jeune que Jessica découvre sa passion  pour la danse. Ces premières expériences se font au sein de l’association Corrosol avec la découverte des danses traditionnelles antillaises.

 

Mais rapidement elle va se tourner vers la danse hip hop et prendre ses premiers cours à la MJC de Joué Les Tours.

 

En 2007, elle participe au projet danseur en transhumance. Ce projet, porté par la MJC, va lui permettre d’orienter ses envies vers la chorégraphie. C’est à cette période qu’elle commence à travailler avec le groupe « Madness » (Chorégraphié par Constance Besançon).

 

Des collaborations avec Dimouro Simon, Abderzack Houmi, la participation aux Rencontres de Danses Urbaines, à l’émission Dance Street sur France O, ou encore au festival d’Avignon sont là que quelques exemples des différentes expériences qu’elle a pu prendre avec ce groupe.

 

En 2011 elle est a l’initiative de la création du groupe Bug’in. Complètement autonome, ce trio va participer à des concours chorégraphiques, des scènes régionales ainsi que nationales.

 

L’année 2013 marque le début de son parcours pédagogique. En collaboration avec l’Hectare (Vendôme), elle donnera ses premiers ateliers de danse. L’année suivante elle sera en charge de s’occuper et chorégraphier le jeune groupe amateur Epsylon issue de la MJC de Joué Les Tours.

 

Son amour et sa passion pour cet art ne font que grandir et la poussent toujours à relever de nouveaux défis.

 

Aujourd’hui c’est au sein de THE SOULFULL qu’elle partage sa passion et met en place ses idées de projets chorégraphiques.

 

 

Pandimi